Revue du OPTOMA 4K UHD65

Compte rendu du projecteur Optoma UHD65

Par notre collaborateur : RickAVManiac

Introduction

Le Optoma UHD65 fait partie des premiers projecteur 4K et HDR vraiment abordable. En sois c’est tout un exploit compte tenu que ses compétiteurs demande beaucoup plus de sous pour un projecteur 4k. Cependant, je me pose la question : Est-ce que l’Optoma c’est juste une question de prix ? Ou bien la performance est tout de même au rendez-vous ?

Pas parce qu’il est moins cher que les autres projecteurs 4K que ça veut dire automatiquement qu’il vaut la peine d’être acheté. C’est dans cette optique que j’ai conduit le compte rendu. Moi ce qui m’intéresse c’est la performance du projecteur. Peut-il rivaliser, voire dépasser certains projecteurs 4k beaucoup plus chers ? La réponse suit dans ce compte rendu.

 

Détails sur le projecteur

Le fabricant est la compagnie Optoma et le modèle est le UHD65

Voici les caractéristiques principales du UHD65 :

– Compatible 4k et HDR (High Dynamic Range)

– Technologie simulation 4k :  Utilisation d’une puce fonctionnant avec plus de 4 millions de micro miroirs pouvant basculer à une vitesse exceptionnelle grâce à la rapidité et à la réactivité de la puce DLP, ainsi que le traitement d’image avancé permettant à chaque micro-miroir d’afficher 2 pixels distincts. Cela permet au projecteur d’afficher 8,3 M de pixels à l’écran. (Soit la résolution 4k UHD)

– 1 Entrée HDMI 1.4 et une entrée HDMI 2.0b et HDCP 2.2

– Len shift vertical

– Pure Motion : Système d’interpolation d’images sophistiqué permet l’élimination des flous de mouvements et des vibrations, même dans les scènes d’action rapides

– Ultra détail : Cette technologie vous assure que toutes les informations contenues dans une image soient reproduites de manière fidèle et très détaillée sur votre écran.

– Contrôles avancés pour calibration des couleurs et des niveaux de gris

 

Appréciations subjectives 2D du projecteur

Avant de tester un projecteur il est important de s’assurer qu’il soit bien calibré. Cela permet de l’évaluer de façon plus objective vis à vis les autres projecteurs. La bonne nouvelle dans le cas du Optoma UHD65 c’est qu’en sortie de boite, le mode image « Reference » est déjà très près des normes. Excellente nouvelle car la plupart des gens n’ont pas les équipements et ne sont pas familier avec le processus de calibration. Par contre, nous voulons tous une image juste au niveau des gris et des couleurs. Le UHD65 passe donc son premier test, les normes sont respectées.

Une fois le projecteur calibré et les paramètres retouché, j’ai commencé mes tests avec quelques films en Blu-ray que je connais vraiment bien le rendu à l’image. Ma première impression c’est vite formé et n’a pas changé au cours du test : ce projecteur est génial ! Le piqué et les détails de l’image sont vraiment époustouflant. Même le contraste que je pensais, à tort, faiblard, ma surpris. Les couleurs sont saturés et vive et l’effet de profondeur est bien présent.

Une fois ces premiers visionnements faits avec succès, j’ai commencé la phase 2 avec des tests beaucoup plus difficiles comme des films avec beaucoup de scènes sombres comme Harry Potter et Star Trek.  Là encore j’avais un gros préjugé comme quoi le contraste dans les scènes sombre ne serait pas bon. Et bien le Optoma m’a encore fait mentir. Le rendu dans les scènes sombre n’est pas au niveau des JVC et des Sony plus haut gammes, mais en même temps il est suffisamment bon pour ne pas que ça soit un « problème ».

À suivit enfin les tests avec Blu-ray UHD 4k et HDR. L’histoire n’a fait que se répéter. Le Optoma UHD65 a livré une image très piquée et avec beaucoup de détail en 4k. Pour ce qui est du HDR, aucun projecteur ne peux vraiment rendre du vrai HDR, ça prendrait des projecteur dix fois plus lumineux. Par contre, chaque compagnie à sa propre recette afin de convertir en ce que l’on pourrait appeler « HDR light ». La bonne nouvelle c’est que la recette du Optoma m’a semblé vraiment bonne et je dirais même parmi les meilleurs que j’ai vus jusqu’a présent.

Après une heure de test je me suis rendu compte que je n’avais pas encore trouver de vraie faiblesse au projecteur. Tous les bouts de film que je lui lançais, ils les rendaient sans peine. J’ai donc commencé à m’attarder à trouver des défauts. Est-ce que j’en es trouvé ? Oui, car aucun projecteur n’est parfait. En cherchant très fort, j’ai pu trouver quelques trucs ici et là.

D’abord j’ai remarqué que l’image en générale ne semble pas à tout point égale au JVC haut gamme (2 fois le prix) ou mon Sony VW675 (mais vendu 5 fois le prix).  Je crois que l’avantages des JVC et Sony haut gamme tient dans le fait que l’image est un brin plus naturel. Pas que le Optoma soit artificiel, loin de là mais il y a quelque chose de plus analogue dans les JVC/Sony et un brin plus digital sur les UHD65.

Aussi, le contraste dans les scènes très sombre est toujours en avance chez les JVC et les Sony. Ce qui fait une bonne différence pour les gens qui regarde beaucoup de contenue avec des scènes sombre.

Enfin, l’aide à la gestion des mouvements m’a semblé plus naturel sur les JVC/Sony que sur le Optoma. Sur le UHD65 l’effet « soap opera » est un peu plus visible.

C’est tout ! Pour le reste, rien de majeur à redire mise à part que l’une des plus grandes qualités du Optoma c’est qu’il n’a pas de défaut majeur.

 

Résumé des points forts du projecteur

– Dynamique d’image. L’image est lumineuse, claire et vivante, les couleurs saturées à point. L’effet de profondeur est présent

– La qualité du contraste. Quoique les noirs absolus ne soit pas aussi bon que sur les meilleurs Epson, JVC et Sony, le contraste perçu dans la plupart des scènes est impressionnant.

– Le piqué et l’uniformité de l’image est excellente. La technologie DLP utilisé sur ce projecteur permet d’afficher des images avec un précision et des détails très impressionnant. Sur ce point je dirais que c’est aussi bon qu’un vrai projecteur natif 4k.

– La gestion des mouvements « frame interpolation » fait une bonne différence afin d’apprécier les détails d’un film ou d’une chaine sportive. Avec son activation, l’image est beaucoup moins flous.

– Compatible les Blu-ray 4k Ultra HD et HDR. Bonne conversion du HDR et le tout avec enclenchement automatique du bon mode d’image.

 

Points à améliorer du projecteur

– Le traitement vidéo rend l’image un brin moins naturel que sur les meilleurs projecteurs. Je ne dis pas que l’image semble artificielle mais en comparant avec des projecteurs plus haut gamme j’ai trouvé que l’image avec un look un peu plus « digital » sur le Optoma
– Gestion des mouvements « Frame interpolation » fait du bon boulot mais encore une fois moins naturel et un peu plus « Soap Opera » que sur les JVC, Epson et les Sony.

– Enfin, quoique les noirs sont très bons, dans les scènes très sombres, ils ne sont pas au niveau des autres projecteurs plus dispendieux comme le Epson 5040 ou les JVC. Par exemple, dans Harry Potter 7 partie 1, il y a beaucoup de scène avec peu de luminosité, la qualité des noirs devient donc super importante. C’est dans ce genre de scène que les JVC sont rois et que les Epson et Sony sont également capable de livrer. Pour ce qui est du Optoma, je sentais qu’il avait atteint sa limite et les noirs commençaient à être un peu plus gris. – Pas de véritable « lens shift ». Donc l’installation du projecteur dans votre salle est un peu plus compliquée. Une installation au plafond avec support sera nécessaire.

– Pas de support pour le 3D. Les DLP étant les rois au niveau de la qualité d’mage 3D. Il est dommage que Optoma est choisi de ne pas inclure la 3D dans ce projecteur.

– Pas de couleur étendu WCG. Le nouveau format blu ray 4k inclut des couleurs plus réelle et plus précise. Le Optoma n’est pas compatible avec cette plage de couleur étendu.

 

Conclusion

Je posais la question en introduction, est-ce le Optoma UHD 65 c’est juste une question de prix ? Ou bien est-t ‘il capable de livrer une vraie belle image ? Sans hésitez, je dirais la deuxième option. C’est un projecteur capable de livrer une vraie image et avec un minimum de défaut.

Mon évaluation du Optoma UHD65 c’est que le projecteur est une valeur sure. Il est compatible 4k et HDR, il performe bien dans toutes les catégories et je n’ai pas trouvé de défaut majeur qui viendrait nuire au visionnement. Il n’est pas aussi bon que les meilleurs JVC et Sony mais sont prix plusieurs fois moins chers viens à lui seul donner un équilibre qualité/prix encore inégalé pour un projecteur 4k

PROJECTEUR OPTOMA UHD65 4K 

Contraste dynamique 1,200,000:1

2200 Lumens

Compatible avec signal natif 4K

Compatible HDR